Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Découverte de Colombo : une ville au cœur du Sri Lanka

Mis en ligne en avril 2018

Nous allons nous pencher sur une île, considéré comme la perle de L’Océan Indien où abondent les richesses naturelles, des plages paradisiaques, des montagnes, des cascades, des forêts où vivent des animaux tels que des éléphants sauvages et des plantes que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Ce petit bout de terre situé à l’extrémité de l’Inde est le Sri Lanka.
En effet, l’île tropicale est à l’origine d’une civilisation vieille de plus de 2000 ans. Nature, plage, spiritualité, saveur… à la découverte de la larme de l’Inde.
Pour vous présenter la grandeur du Sri Lanka, je vais vous raconter mon périple dans la capitale du pays, Colombo.
En plein mois d’Aout, pendant une journée d’extrême chaleur et où la météo est à notre avantage : je demande à ma cousine Tisha de me faire la visite de notre ville. Pour commencer cette journée, nous avons marché jusqu’à l’arrêt de bus du coin tout en écoutant les bruits des oiseaux matinaux et avec la sensation merveilleuse du sable chaud qui se balade à travers les sandales.
On a donc pris un bus assez ancien, vu le rouge décoloré et la poussière, mais cela ajoute un certain charme inexplicable au véhicule. Nous avions de la chance car le bus était vide mais au fur et à mesure de notre trajet, de nombreuses personnes montèrent notamment des enfants en uniforme blanc et avec l’insigne de leur école et des travailleurs du matin. Moi, aux côtés de ma cousine, j’avais la tête collée à la fenêtre ouverte, admirant le paysage tout en ayant le vent doux qui me frappe au visage. Quelques minutes plus tard, nous arrivons à Pettah.

Vue d’une rue de Pettah. (Photo : Lanil Marasinghe)

L’immense bazar de Pettah :

Accompagné de ma cousine, j’entre donc dans la foule qui bonde le marché de Pettah, quartier très prisé de Colombo. Dès mon premier pas, je sens le mélange de plusieurs cultures mais notamment l’odeur des épices. Le mélange des cultures était visible au niveau des symboles religieux chez les individus avec le port de la croix, les voiles ou la présence des nombreux moines bouddhistes qui sont aussi présent dans l’ensemble du pays.

Le marché de Pettah. (Photo : Mckay Savage)

On continue donc notre visite dans les petites allés du marché de Pettah et ma cousine s’arrête dans un bazar qui vend des robes de mariage mais notamment des Sari de toutes les couleurs. Il y’en avait de tous types. En effet, Le Sari est un vêtement traditionnel porté par des millions de femmes en Asie du Sud-Est notamment en Inde et au Sri Lanka et son port perdure à travers le temps. Tisha choisit donc un sari de couleur orange et blanc afin d’assister à un mariage la semaine suivante ; la propriétaire discutait avec des touristes hollandais et leur expliqua que le sari se porte sur un jupon et un corsage serré laissant le ventre nu.

Il est à présent à peu près 11h et le soleil tape fort. Nous sortons du marché et on tombe nez à nez avec un grand bâtiment d’une architecture assez particulière en rouge et blanc mais qui reflète une autre culture que celle du pays. Je tourne donc la tête afin d’analyser l’emplacement et je vois de nombreux musulmans ainsi que l’inscription « Jami Ul Alfar ».

Mosquée Jami-Ul-Alfar. (Photo : Auteur anonyme)

En effet, la mosquée Jami Ul Alfar est une mosquée historique de Colombo datant de 1905 et fait partie des plus anciennes mosquées de la ville et est un important lieu touristique.

L’heure du déjeuner approchant à grand pas, nous ne pouvons pas passer à Colombo sans manger une spécialité du pays au Galle Face, au niveau du Hilton Hôtel.

Le Galle Face, vue paradisiaque sur l’océan Indien

La magnifique esplanade du Galle Face. (Photo : Saqib Qayyum)

Nous sommes donc au niveau du Galle Face, une esplanade vers l’Océan Indien. Au niveau de la plage, nous sommes émerveillés par le nombre extraordinaire de cerf-volant dans le ciel, contrôlés par des petits enfants sri-lankais aux grands sourires.
Le moment est tellement captivant que nous en perdons notre faim mais celle-ci nous regagna rapidement. Le Galle Face possède de nombreux restaurants de rues (« Street Food »). On se dirige donc vers un restaurant où l’odeur m’attire particulièrement et je demande au personnel d’où vient cette odeur et on me montre ce plat appelé « Kottu » que nous décidons de commander.

Le Kottu

Le Kottu est un plat traditionnel. Il se cuisine d’une façon précise et amusante à regarder. Tout d’abord, il est préparé dans une grande plaque. Ensuite les ingrédients sont découpés avec une grande dextérité .Les Roti cuisent ensuite sur la grande plaque, attention, il ne s’agit pas de notre rôti, le « Roti » est une fine pâte de blé. Ce plat a directement séduit mes papilles ! C’est le plat qu’il faut absolument découvrir lors d’un séjour dans la perle de l’Océan Indien.
Une fois, le ventre plein et une dernière marche tout au long du Galle Face, nous reprenons un Tuk-Tuk vers Maradana pour aller voir le Temple Hindou Sri Kaileswaram.

Le temple hindou Sri Kaileswaram : un bijou de l’Hindouisme

Le temple Sri Kaileswaram est connu pour être le plus vieux et le plus grand temple Hindou du Sri Lanka. De plus, il est particulièrement dédié au dieu Shiva et Ganesh. Dès notre entrée dans le temple, nous enlevons nos sandales mais je suis frappé par le groupe de musiciens à l’entrée du temple qui jouaient un air qui était en accord avec l’ambiance l’endroit sacré. Une fois ce moment terminé il est environ 15h30.

Le temple Kaleswaram (Photo : Auteur anonyme)

 

Un lourd passé colonial

Il est l’heure de rentrer, nous marchons donc jusqu’à la station de train mais Tisha veut absolument prendre quelques photos du Mémorial en souvenir de l’indépendance du Sri Lanka, pour un projet scolaire. Nous prenons donc le train vers Torrington. Arrivés là-bas, nous avançons dans de nombreux bâtiments caractérisés par la culture des colonisateurs du Sri Lanka, les Hollandais, les Portugais puis les Anglais.
Le « Independence Mémorial Hall » s’étend sur une surface assez vaste avec une fontaine d’eau avec une statue du premier ministre du pays : Rt. Hon. Don Stephen Senanayake qui est décrit comme le « père de la Nation ». Ce Mémorial a été construit en 1948 afin de commémorer l’indépendance du Sri Lanka par les Anglais le 4 février 1948.

En effet, le Sri Lanka a un lourd passé colonial : le pays a été successivement colonisée par les Portugais, les Hollandais et les Anglais. Le Sri Lanka par sa position géographique et ses ressources est une cible parfaite pour ces colons européens. Après l’indépendance en 1948, le Sri Lanka a gardé de nombreux édifices créés par les colons comme le Fort de Colombo.
Le Mémorial est donc un endroit excellent pour s’imprégner de l’identité historique du pays.

La fin de journée approche, nous décidons enfin de rentrer.
Dans le train du retour, nous discutons sur notre journée passée et les différents moments passés dans Colombo, c’est une ville extraordinaire.
Pour finir, nous pouvons dire que Colombo est une ville à découvrir tout comme le reste du pays qui est tout aussi magique !
A vous de jouer ! Les tickets ne sont pas très cher.

Nous vous attendons au Sri Lanka ! (Photo : Aman Jahemal)

Le Sri Lanka vous accueille à bras ouvert !

Lucian Hodamuni de Soyza

Comments are closed.