Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Exosquelettes pour soldats indestructibles

Un exosquelette biomécanique.

Un exosquelette biomécanique.

Mis en ligne en janvier 2015

Les exosquelettes à vocation militaire sont les versions modernes et améliorées des armures de nos ancêtres les chevaliers. Biomécaniques ou motorisés, ils font l’objet de recherches technico-scientifiques aussi bien en Europe qu’aux États-Unis.

Force et résistance

Un exosquelette, ou squelette externe, est une caractéristique anatomique externe qui supporte et protège un animal. Beaucoup d’invertébrés, comme les insectes, les crustacés et les mollusques, en possèdent un. Le terme d’exosquelette n’est donc pas une nouveauté révolutionnaire, mais avant tout une caractéristique de protection naturelle de certains animaux.
Au vu des enjeux stratégiques de cette technologie, l’armée américaine mais aussi l’armée française travaillent à équiper leurs soldats d’exosquelettes, pour une force décuplée et une résistance accrue.

Une armure qui protège des balles en durcissant lors d’un impact

Le futur exosquelette Talos.

Le futur exosquelette Talos.

Porter des poids plus lourds, courir des heures sans se fatiguer, tels seront en effet les apports de l’armure du combattant du futur imaginée pour l’unité spéciale de la marine de guerre des États-Unis. Cette armure légère de type exosquelette qui devrait donner aux soldats américains une force surhumaine se nomme Talos (Tactical Assault Light Operator Suit). Elle repose sur les nanotechnologies et sera fabriquée par différentes entreprises.

Un système hydraulique permettra d’accroître la force du porteur de l’armure. Mais ce n’est pas la seule innovation : une équipe du MIT travaille à la mise au point d’une technologie faisant appel à des fluides qui deviendraient solides lorsqu’on leur appliquerait un champ magnétique ou un courant électrique. L’armure pourra ainsi protéger des balles ou des fragments de shrapnel en durcissant brusquement lors de l’impact. Grâce à des capteurs, elle permettra en outre de surveiller la température du corps, le rythme cardiaque et le taux d’hydratation.
Les premiers tests ont commencé, et les exosquelettes devraient être opérationnels en 2018.

En architecture aussi

Le stade national de Pékin, ou Nid d’Oiseau.

Le stade national de Pékin, ou Nid d’Oiseau.

Au-delà des applications militaires, l’exosquelette est un thème très en vogue en ce début de XXIe siècle. On le retrouve notamment en architecture, où il accompagne la mode de la blob architecture, qui produit des bâtiments aux formes organiques molles et bombées. La peau du bâtiment devient structurelle ; elle n’a plus seulement un rôle de protection. L’association du Nid d’Oiseau et du Cube, dans le Stade national de Pékin, construit pour les Jeux olympiques de 2008, en est l’exemple type.

Hugo Caurette

Pour en savoir plus

« US Army plans ‘Iron Man’ armour for soldiers » (BBC News)
« Iron Man ou Robocop : quand le soldat du futur rattrape la fiction » (Le Nouvel Observateur)

Comments are closed.