Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Karaté : la voie des techniques sans armes

Karaté : la voie des techniques sans armes

karate_ill1Le karaté est un art martial japonais qui puise ses origines dans l’archipel des Ryükyü.
Le karaté possède de nombreux grands maitres, il s’agit des sensei. Le plus célèbre d’entre eux et le maitre Gichin Funakoshi, père fondateur du karaté au japon et créateur du karaté shotokan. À sa mort en 1957, ses élèves organisent les premiers championnats au Japon en hommage à leur sensei, ce qui permet au karaté de se propulser à l’échelle mondiale.

Il existe une grande diversité de styles de karaté qui diffèrent par leur philosophie et leurs techniques (utilisation d’armes, positions, frappes …).
Les plus connus et pratiqué sont : le shotokan, la shito-ryu et le wado-ryu.
Chaque karatéka se doit de respecter le code de conduite suivant :
Honneur (Meiyo)
Sincérité (Chujitsu)karate_ill2
Courage (Yuuki)
Bonté (Shinsetsu)
Modestie (Ken)
Droiture (Tadashi)
Respect (Sonchoo)
Contrôle de soi (Seigyo)

Étymologie
Kara = vide     te = main      do = la voie
Autrement dit la voie des techniques sans armes.

L’apprentissage des techniques

Le kata est un enchainement de technique dans le vide simulant un combat réel.
Généralement le katas s’effectue seul, mais il est possible de le faire à plusieurs : on parle alors de bunkai.
Le karaté shotokan compte près de 26 katas.
Les kihons sont des technique exécutés en ligne d’un coté à l’autre du tatami qui permettent aux débutants d’assimiler les techniques de bases.
Les positions (Dachi) : zenkutsu, kiba, kokutsu.
Les blocages (Uke) : gedan barai, shuto, soto.
Coup de poing (Zuki)
Coup de pied (Geri) : mae, yoko, mawashi.

Le karatéka

À l’origine, au Japon, les pratiquants portaient un kimono blanc avec une ceinture blanche afin de soutenir leur pantalon et fermer leur veste. Au fur et à mesure des entrainements leurs ceintures devenaient marrons puis noires ; dès lors obtenir une ceinture noire fut alors l’objectif à atteindre pour chaque karatéka.
Aujourd’hui, la couleur de la ceinture désigne le grade du karatéka (son niveau), il commence à la ceinture blanche puis orange, verte, bleu, marron et enfin noire. À partir de la ceinture noire on compte le grade par dan (1er dan, 2e dan …)
Au karaté le salut est d’une importance primordiale. Au cours d’un entrainement, le karatéka effectuent plusieurs saluts. Tout d’abord, il y a des saluts que l’ont pourrait qualifier de « simple »  à l’entrée/sortie du tatami et début/fin d’un exercice ou combat.
Le salut est un signe de respect envers autrui.
Au début et à la fin du cours les élèves s’alignent face à leur sensei (professeur) du moins gradé au plus gradé. Le plus gradé annonce les commandements qui seront exécutés par tous.
Seiza : à genoux
Mokuso : méditation (on vide son esprit afin de se concentrer uniquement sur le cours)
Mokuso yame : fin de méditation
Shomen ni rei : saluer le fondateur Funakoshi (sa photo qui est présente dans tous les dojos)
Sensei ni rei : saluer le sensei
Otogai rei : salut entre élèves
Kiritsu : debout
Rei : saluer

Les choses importantes à savoir :

Compter jusqu’à 10 :

1 : itch
2 : ni
3 : san
4 : shi
5 : go
6 : rokou
7 : shichi
8 : hachi
9 : kyu
10 : ju

Les parties du corps :
Tête : jodan    Buste : chudan   bas du corps : gedan
Les attaques : nukite (doigts), shuto (main ouverte), tsuki (poing), uke (avant-bras), geri (coup de pied).karate_ill3

le kumite

le kumite

Le kumite est le combat au karaté, il se pratique à deux avec des attaques et blocages qui peuvent être définis ou libre.
Pour certaine style de karaté les échanges se font avec peu ou pas de contact (les attaques sont dites contrôlées). Aujourd’hui, en plus des compétitions katas il existe les compétitions kumite. Selon l’âge des pratiquants ils doivent porter ou non des protections (protège dent, gant, casque…). Généralement les hommes et femmes combattent séparément.

Marine Moreno

Pour en savoir plus :

Tout savoir sur le karaté 

Comments are closed.