Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

L’enfant du pays : Candide Thovex

Candide Thovex. Derrière ce prénom original, se cache un homme qui l’est tout autant. Originaire de La Clusaz, village de Haute-Savoie réputé pour sa station de sports d’hiver, il monte pour la première fois sur des skis à seulement 2 ans. Rien d’anormal pour un jeune cluse dont le père est moniteur de ski. Très vite, il se passionne pour le ski de bosses dont il remporte les championnats de France juniors à 14 ans, 1 an après être devenu professionnel.
Depuis 2001 (19 ans) il réalise des vidéos dont certaines font aujourd’hui plusieurs millions de vues.

Candide Thovex à côté d’un hélicoptère . (Photo: Candide Kaméra)

Afin de comprendre qui était Candide Thovex, nous nous sommes intéressés à ce que pensaient les habitants de La Clusaz.
Imaginez vous deux montagnes de chaque côté, dont on distinguait à peine les sommets. Le son des cloches des vaches au coin de la rue. Un bras rosâtre venant depuis le ciel plongeait la vallée dans une étrange clarté, et tout en bas deux petits skis s’agitaient tant bien que mal afin d’aller le plus vite possible pour rejoindre le télésiège le plus proche. Candide n’était encore qu’un petit garçon mais était plus que jamais déterminé à atteindre le haut de la montagne pour contempler les premiers rayons de soleils surplombant la vallée qui était la sienne. Ainsi, nous était-il présenté par un loueur de ski originaire lui-même de la station comme un enfant amoureux de sa région, de sa ville, et déjà passionné par ce sport dont il deviendra une icône, le freeride.

Il n’appartenait pas à la montagne, c’est elle qui lui appartenait, et lui appartient toujours aujourd’hui nous racontait le loueur. Il disait encore que tout le monde connaissait le « petit » Candide. Il nous semblait entendre une légère pointe de fierté dans sa voix. En effet, à la manière d’une des plus belles histoires d’amour, l’enfant du pays était fier d’être de La Clusaz, et la ville, elle, était fière d’avoir vu y naître un aussi talentueux skieur chez elle.

Candide Thovex en pleine figure aérienne. (Photo: BigSkyLiberaltarian).

Les années passèrent et chacun dans le village l’a vu grandir, augmenté sa confiance en lui, jusqu’à ses 13 ans ou il prendra finalement son envol pour sa carrière en tant que professionnel, son rêve devenait réalité, le petit enfant avait entamé la montée de sa montagne et un an plus tard en atteignait le sommet en devenant champion de France en Juniors. Toutefois, il n’était pas près de s’en arrêter la et était bien déterminé à continuer à s’améliorer.
C’est à ce moment que le loueur nous indique un détail qui retenu toute notre attention, Candide n’a jamais perdu son amour pour sa ville, et il n’a jamais d’ailleurs perdu cette fierté non plus, celle d’être issue d’un aussi beau village. Cette idée s’illustre par également par le fait que nous retrouvons très souvent des images de La Clusaz dans ses vidéos, et entre autres ses plus célèbres.

Enfin, durant notre semaine de vacances là-bas nous avons eu l’occasion d’interviewer un touriste qui, comme nous était venue profiter de ce village de charme. Nous avons été plutôt surpris de voir qu’un touriste qui semblait être qu’un vacancier ordinaire connaissait en effet notre skieur. Il avait vu ses vidéos sur internet et par ailleurs bien apprécié leur contenue. A travers ses paroles, on comprenait donc que Candide touchait bien plus des passionnés de ski, il arrivait à faire rêver petits et grands du monde entier.

Sommaire:
Présentation du personnage
Journal de bord: La Clusaz

 

Tanguy Gourwitz

Comments are closed.