Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

L’hélicoptère s’apprête à dépasser ses limites

Mis en ligne en mai 2017

Dans la gamme des applications de l’aéronautique, l’hélicoptère occupe un créneau particulier. En effet, son vol stationnaire est recherché et très utile à certaines missions. Cependant, par rapport à d’autres catégories d’aéronefs, l’hélicoptère semble ne pas avoir subi, ces dernières années, la même évolution en termes de performance malgré les nombreux avantages qu’il offre.

Pourquoi l’hélicoptère a-t-il atteint ses limites de performances ?

L’architecture actuelle de l’hélicoptère est la cause de ses limites de performances, qui cantonnent cet appareil à un domaine d’utilisation précis. De nos jours, les grands constructeurs travaillent à l’évolution de cette architecture, voir même à la transformation totale de cette dernière.

L’hélicoptère est en effet limité par ses capacités d’emport, son faible rayon d’action, ses coûts d’exploitation élevés, son prix d’achat élevé ajouté à une faible vitesse de croisière qui ne lui permettent pas de devenir un moyen de transport de masse, accessible à tous. La production de ce type d’appareil est donc limitée et onéreuse.

L’arrivée en 1969 de l’avion gros porteur Boeing-747 a permis une démocratisation du transport aérien qui était resté jusque-là réservé à une riche clientèle. L’augmentation massive du nombre de passagers transportés a permis le développement et l’évolution des avions que nous connaissons aujourd’hui. Pour évoluer l’hélicoptère devra donc abandonner l’architecture qu’il utilise aujourd’hui pour devenir plus performant tout en conservant ses atouts et en diminuant ses coûts d’exploitation qui freinent de nos jours son développement dans le marché du transport de masse.

Eliot Couturier

Sommaire du dossier

Limitations des architectures actuelles
Un nouvel avenir pour l’hélicoptère
Utilisation et exploitation

Comments are closed.