Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Modernité et avancées chez les furtifs

Mis en ligne en mai 2017

  • A-7 Corsair II

    Il possède une capacité énorme de 7 tonnes d’armement c’est-à-dire le double de l’avion qu’il a remplacé (A-4 Skyhawk). A l’origine avion d’attaque embarqué pour la Navy, il a aussi séduit aussi le corps des marines et l’US Air force. Ses premières missions de combat se font au Vietnam, sa carrière est dense, il a servi avec efficacité jusqu’à la guerre du golfe en 1991, puis a été remplacé par le S-A18 Hornet sur les porteurs américains, et le A10 dans les escadrons de l’US Air force.

    Il n’en a pas moins continué sa carrière quelques années encore comme au Portugal et en Grèce.Son armement est varié, système d’armes moderne et complexe, avec système calculateur de tirs permettant de viser avec précision, il n’est pas supersonique mais très maniable, il s’est avéré être un vrai camion à bombes des années 60 à 90.

    Northrop B-2 Spirit

    Véritable fruit de l’aboutissement du rêve de l’ingénieur américain Jack Northrop, cet aéronef est le premier concept d’aile volante à proprement parler. Son premier prototype date des années 50. L’émergence des commandes de vols électroniques a permis sa réalisation, assistant grandement l’aide au pilotage. Testé en vol pour la première fois en 1989, sa mise en service est tès récente et fêtera ses 20 ans en avril prochain. Il a réalisé un incroyable investissement de 70Milliards de $ jusqu’à aujourd’hui, et ce pour un nombre de 21 exemplaires construits à ce jour car le coût d’un seul appareil est de 2M $) ce qui est bien en dessous des espérances initiales de 100 exemplaires prévu par les américains.
    Ses caractéristiques relèvent tout bonnement d’avancées scientifiques et techniques incroyables. Sa hauteur de 5m et ses 4 turboréacteurs (sans post combustion) lui offre une poussée de 77000 Nœuds et une vitesse max de Mach 0.95, son revêtement, sa forme et son profil extrêmement aérodynamique permettent la dispersion d’onde radar ce qui lui octroie une signature électromagnétique plus petite que sa taille réelle ne devrait lui laisser : il est tout bonnement indétectable au radar en raison de sa furtivité exceptionnelle.
    Pour ce qui est de son armement, il est équipé de bombes classiques mais aussi d’armes intelligentes et peut même transporter des armes nucléaires. Bien que le poids d’explosifs soit comme toujours conséquent (15T max), sa soute, en harmonie avec le reste de son profil aérodynamique, lui permet de conserver sa furtivité et son autonomie de l’ordre de 15 000km. Il est pour sa part également ravitaillable en vol.

    Nous pouvons également évoquer les symboles que son invention relate. Il a volé véritablement en 1993, 80 ans après le premier vol des frères Wright ce qui montre la rapidité de l’évolution du monde aéronautique. Par ailleurs, son inventeur mourra sans avoir la chance de voir voler son invention sur laquelle il travaillait depuis des décennies.

    Un autre bon témoin de son évolution est qu’il est constitué malgré ses grandes proportions comme le montre la photo ci-dessous, de seulement deux membres d’équipage.

    Il est également essentiel de signaler qu’il n’est pas constitué de gouvernes classiques. Il possède des ailerons en constant mouvement le long de ses bords de fuite pour conserver ou modifier la trajectoire de l’avion en fonction des ordres donnés par le pilote à travers ses commandes qui lui permettent de pallier l’absence d’une dérive et d’une gouverne de direction.

    Une autre innovation est qu’il est, malgré son poids important, le fruit de matériaux composites. Il est agile et capable de voler à toute altitude, pouvant remplacer ses prédécesseurs évoqués précédemment pour ses caractéristiques complètes.
    Ce bombardier a déjà effectué bien des missions et rendu bien des services au Kosovo ou encore pendant les Guerres au Moyen Orient. Cela s’explique par leur précision et capacité d’armement qui en fait des éléments stratégiques essentiel.

     

    F-117A Nightawk

    Son baptême du feu au Panama est récent (1989), tout comme son rapide 1er engagement sur le front en Irak deux ans plus tard qui lui a value des éloges. Sa technologie furtive et comme à l’habitude des américains, elle est onéreuse et ils sont donc les seuls à avoir pu se permettre seul les américains pouvaient se l’offrir. C’est pour cela que seulement une soixantaine d’exemplaires a été produite. Malgré qu’il soit plus lent il reste subsonique. Il possède une manœuvrabilité moyenne pour un avion de sa catégorie.

    Doté d’une charge offensive réduite de 2 tonnes, c’est une arme bien particulière voué à un emploi définit.
    C’est un avion furtif qui pénètre les défenses facilement et qui peut frapper des centres de communication et des postes de commandement ennemis etc. Ces frappes peuvent s’effectuer dans de bonnes conditions puisqu’il est indétectable par les radars. Il possède un armement de haute précision grâce à ses bombes guidées laser qui lui permettent d’être pointilleux et efficace au cours de ses missions.

    Il peut être engagé n’importe où très rapidement et discrètement grâce aux avions de ravitaillement de l’US air force. Bien qu’il soit discret, en 1999, un F-117 a été abattu au Kosovo par des serbes ce qui montre qu’il n’y pas de risque zéro même concernant les avions récents et extrêmement bien développés. Il est même comparé à un tireur d’élite au combat, pouvant faire basculer un combat en quelques missions, lors de la guerre du golfe notamment il a montré toute sa puissance, montrant que la quantité de bombes qu’un avion peut emporter ne fait pas toujours la différence.

    Mais ce qui fait la force de cet avion c’est par ailleurs sa forme triangulaire spécifique. Elle modifie la manière dont les ondes radars visant à le repérer sont renvoyées. Sa peinture noire aide à sa discrétion en absorbant les rayonnements électromagnétiques émis par l’avion un peu comme son confrère le Northrop B-2 Spirit.Cet aéronef est aujourd’hui l’un des plus mystérieux et difficile à approcher, sa composition reste secrète, des hommes armés gardent les avions personnellement. C’est une vraie célébrité au cours des meetings où il est présent, il fascine, malgré qu’il soit étrange, mystérieux voire un peu inquiétant.

    F-4 PHANTOM

    Le 27 mai 1958 s’est produit 1er vol de cet avion à Saint Louis Missouri. 5 décennies plus tard, plus de 5000 F4 ont été construit et vendu à une quinzaine de forces aériennes autour du globe. C’est également l’avion occidental le plus rependu pendant la guerre froide.

    Il est symbolique et a été utilisé par les 3 armes des États-Unis qui sont : la NAVY, l’Air force et la Marine.
    C’est l’un des avions les plus importants du 20e siècle qui a obtenu la majorité des victoires aériennes américaines au Vietnam face à des adversaires aussi renommés que le Mig 17 et le Mig 21 d’origine soviétique. À la fin du conflit seulement il s’est fait équiper d’un canon 20 mm rotatif dans le nez, qui en a fait une grosse arme offensive.

    C’est dans ses missions d’attaque au sol que le Smoker a montré toute sa polyvalence car, équipé des 1ers missiles « air-sol » ainsi que des premières armes guidées par laser.
    En effet, le Phantom possède une très grosse capacité d’emport de 7 tonnes.

    Il fut engagé en Israël lors de la guerre du Kippour où il a eu du succès. Aujourd’hui l’avion est toujours en service et largement amélioré et possède une autonomie très importante. Sa vitesse max est mach 2 en altitude, mach 1 au ras du sol ce qui lui vaut de belles qualités.

    X-35 Joint Strike Fighter

    Pour remplacer d’ici 2020 les avions d’attaques (comme les A10, les F16, les Harriers voire les F18), les autorités américaines ont lancé un programme, le JSF.
    Deux constructeurs se chargent aujourd’hui de le mener à bien. Finalement c’est le projet X-35 de Lockheed qui l’emporta devant le X-32 de Boeing.

    Le X-35 se présente comme un mono réacteur, monoplace, furtif dont l’armement en soute permet de ne pas dégradé sa signature électromagnétique. Il devrait être doté de tout le raffinement électronique disponible et nécessaire.
    Pour autant, ce programme a été envisagé dans un cadre économique fiable pour que les coûts soient moindres malgré le gros budget nécessaire. Malheureusement le cout du développement du F-35 se révèle extrêmement plus cher que prévu à tels point que la Grande Bretagne a voulu un temps de se retirer du programme (le X-35 devrait par ailleurs remplacer les Harriers anglais).

    Le X-35 voit l’un de ses prototype équipé d’une capacité de décollage vertical ce qui augmente encore le coût du projet, ce qui est une innovation importante et ambitieuse. Le X-35 reste un programme très contesté. Mais le marché qu’il représente est immense est son avenir semble déjà tracé.

    Sommaire :

  • la furtivité en aéronautique
  • les avions de légendes

    Alexandre Corne

    Pierre Loiseau

Comments are closed.