Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Prothèse Bionique

Depuis plusieurs années, la recherche scientifiques a réussi à résoudre la perte d’un membre grâce à des prothèses de plus en plus développées. Elles sont passées de l’état de simples objets à celui de membres à part entière mais mécaniques ( X fingers) ou encore à celui de prothèses bioniques ayant pour but de totalement remplacer les membres perdus ( motricité, sensibilité, ressenti…)
X fingers :
Ces prothèses remplacent les doigts de la main et n’ont pas besoin de batterie pour fonctionner : c’est la tension des muscles restant de la main amputée, qui fait bouger ces doigts artificiels. De plus, il en existe deux versions : une de dix grammes où la mécanique est laissée telle quelle, et une autre où la prothèse recouverte de peau artificielle pèse trente grammes.
X fingers

Bras bioniques

Plusieurs laboratoires de recherche développent différents systèmes de prothèses commandées par le cerveau, mais nous traiterons ici celles développées par la DARPA qui est l’Agence de recherche du département de la Défense américaine. Cette dernière a d’ailleurs été amenée à développer ce genre de prothèses au vu du nombre important de militaires amputés ces dernières années.
Pour fonctionner parfaitement les prothèses sont contrôlées par le système nerveux et musculaire, ce qui réduit les risques des opérations, tel que le rejet ou le dysfonctionnement des Bras bioniqueprothèses. Cependant, si relier les nerfs des membres amputés permet de contrôler les prothèses, les mouvements restent encore moins fluides que ceux effectués avec un véritable organe. Elles sont, par contre, suffisamment développées pour permettre un ressenti au niveau du toucher grâce aux nerfs résiduels des organes manquants et à des capteurs. De cette manière, les patients peuvent adapter leurs mouvements aux objets qu’ils touchent ou saisissent (par exemple : tenir une tasse, faire rebondir une balle, effleurer un tissu, attraper un chiffon en l’air, chose difficile à effectuer avec une prothèse classique car elle ne dose par la force …)
Pour réussir, il a fallu comprendre le fonctionnement du système nerveux, c’est ce que nous allons expliquer (cf schéma ci-dessous).

Fonctionnement du système nerveux

12575741_1122283214450485_1051793669_n
Le message nerveux est transmis grâce aux neurones, plus précisément grâce aux connexions appelées synapses, entre eux, en passant par les axones. Au niveau de la synapse, lors de la transmission d’un message, des neurotransmetteurs sont libérés : plus il y en a, plus le mouvement effectué est intense. Cela crée une stimulation, appelée Potentiel d’Action, et correspond à un message électrique durant un très bref instant. Le bras bionique, une fois fixé, réinterprète ces signaux.
12425569_1122283251117148_942910157_n

Sources :
http://www.01net.com/actualites/video-un-homme-controle-deux-bras-mecaniques-par-la-pensee-637820.html
http://www.01net.com/actualites/darpa-les-protheses-bioniques-ne-sont-plus-de-la-science-fiction-596551.html
http://www.francetvinfo.fr/sciences/high-tech/zoom-sur-la-prothese-bionique_857001.html
http://prouesse-medicale-lbb.e-monsite.com/pages/3eme-partie/fonctionnement-du-bras-bionique.html
http://www.solidworks.fr/sw/news/167_11797_FRA_HTML.htm

Alexandre Hyson

Comments are closed.