Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Rétrospective Jeff Koons au centre Pompidou

Du 26 novembre 2014 au 27 avril 2015, le centre Pompidou présente les œuvres d’un artiste unique en son genre, l’Américain Jeff Koons. Cette exposition, qui atteint des records d’affluence pour une exposition à Beaubourg, est aussi l’une des plus controversées quant à la nature des œuvres de Koons.

Des œuvres regroupées en séries

jeffkoons_inflatables_0

Flower and Bunny, de la série Inflatables

Jeff Koons regroupe ses œuvres en séries de plusieurs productions qui s’inscrivent dans un même thème. Il s’inspire de  sources diverses, et notamment du readymade pour sa première série, « Inflatables ». Il aura d’autres inspirations, comme Dan Flavin, pour ses œuvres suivantes, mais en restant toujours dans le minimalisme.

jeffkoons_balloondog_0

Balloon Dog

Les thèmes qu’il évoque sont très divers. En plus du minimalisme, il représente les stratégies publicitaires de grandes marques d’alcool en réimprimant des affiches sur des toiles et en réalisant des reproductions d’objets liées à leur consommation.

Il ira même jusqu’à se dévoiler dans la série « Made in Heaven », qui le met en scène avec Iliona Staller, alias Cicciola, actrice de films pour adultes et parlementaire italienne.

« Celebration », évoquée dans la biographie de Jeff Koons, est une série monumentale regroupant quelques-unes de ses œuvres les plus célèbres comme Balloon Dog, le chien sculpté à partir d’un ballon, en acier inoxydable, haut de 3 mètres.

Des œuvres en acier inoxdable

jeffkoons_michaeljackson_0

Michael Jackson and Bubbles

Il produit ses œuvres à partir des multiples matériaux. L’acier inoxydable est très souvent utilisé, mais certaines de ses productions sont faites en porcelaine. C’est le cas de la sculpture Michael Jackson and Bubbles, représentant le célèbre chanteur pop accompagné d’un singe.

L’exposition, qui regroupe une cinquantaine d’œuvres de Koons, atteint des records en matière de fréquentation : au 16 mars 2015, elle avait accueilli 500 000 visiteurs en 14 semaines.

Elle propose aussi des activités ludiques pour les enfants, à découvrir en famille.

Jeff Koons

jeffkoons_JeffKoons_0

Jeff Koons naît au milieu des années 1950 à York, en Pennsylvanie. Fils d’un marchand de décorations d’intérieur, il s’intéresse très tôt à l’art en reproduisant des œuvres vendues dans le magasin de son père.

Il entamera dans les années 1970 des études d’art au Maryland Institute College of Art de Baltimore, avant d’entrer à lArt Institute of Chicago, où il rencontrera des artistes comme Jim Nutt ou Ed Paschke. Il aura même une entrevue avec Salvador Dalí.

Des œuvres exposées partout dans le monde

Il produit ses premières créations dès 1976-1977, avec la série « Inflatables », qui met en scène des jouets gonflables colorés disposés sur des miroirs.

jeffkoons_newmuseum_0

New Museum of Contemporary Art, New York, USA.

jeffkoons_hulkorgan_0

Hulk (Organ) de la série Hulk Elvis.

Ce n’est qu’à partir de 1980 et la série « The New » que ses productions seront exposées dans les grands musées tels que le New Museum of Contemporary Art de New York.En 1994, il commence une série qui s’étalera sur une vingtaine d’années, « Celebration ». Cette dernière regroupe quelques-unes de ses œuvres les plus marquantes. Pour les suivantes, Koons s’inspirera beaucoup des comics américains.

Plus tard, il exposera au château de Versailles et dans plusieurs villes européennes telles que Bâle et Francfort-sur-le-Main. Aujourd’hui, il est à Paris, au centre Pompidou.

Arthur Bosseboeuf

En pratique

Centre Pompidou (Paris), Galerie 1
Tous les jours de 11 h à 21 h, nocturnes jusqu’à 23 h (dernière entrée à 22 h) les jeudis, vendredis et samedis soir
Tarif étudiants de moins de 26 ans : 10 euros

Pour en savoir plus

Site de Jeff Koons (en anglais)
Site du Centre Pompidou
Biographie de Jeff Koons

Toutes les photos sont du rédacteur de cet article sauf :

  • Jeff Koons (Wikipédia)
  • New Museum of Contemporary Art, New York, USA (Immobillet)
  • Flower and Bunny de la série Inflatables (Les Chroniques culturelles)

Comments are closed.