Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Un sport de combat rapproché

Le Krav-Maga est un sport de combat inventé dans les années 1930 par Imi Lichtenfeld pour protéger la communauté juive de Bratislava de la montée du fascisme. La discipline a ensuite été testée en situation réelle dans l’armée israélienne puis améliorée jusqu’à prouver qu’elle constituait une méthode d’auto-défense simple et efficace pouvant être enseignée à n’importe qui.

En hébreu, le terme signifie combat rapproché. En effet, le Krav-Maga s’inspire de la boxe, de la lutte et du jiu-jitsu. Le but premier de cette technique de combat est de mettre hors d’état de nuire un adversaire le plus rapidement et le plus simplement possible. Pour pratiquer le Krav-Maga, il n’est pas nécessaire d’avoir une condition physique d’athlète puisque la méthode de combat repose surtout sur les réflexes et la rapidité d’exécution des mouvements.

Le succès actuel du krav peut s’expliquer par la simplicité des mouvements, leur facilité d’acquisition et leur efficacité. Et aussi par le fait qu’on n’a pas besoin d’être particulièrement fort ou souple pour réussir à se débarrasser d’un adversaire même au gabarit plus imposant. De plus, aucune règle, aucune limitation et pas d’interdits : tous les coups sont permis du moment que l’on reste dans la légitime défense.

Une progression rapide

KravMaga_image2

Tous les coups sont permis au Krav-Maga

Un autre avantage du Krav-Maga est que la progression peut s’effectuer rapidement. En effet, pendant le cours, on apprend la maîtrise de son corps, son fonctionnement, les points vitaux et sensibles et surtout la concentration et le sang-froid, qui permettent de garder l’esprit clair en situation de stress, de réfléchir plus vite et d’anticiper.

Avant de commencer l’exercice, il faut enchaîner abdos, pompes, fentes et montées de genoux pour s’échauffer. Les participants se mettent ensuite par deux ou trois pendant que l’instructeur explique la technique à reproduire, par exemple comment se dégager de son agresseur lorsque l’on est par terre, comment protéger sa tête, ses parties vitales lorsque l’on se fait attaquer, ou bien où donner coups de pieds ou coups de genoux en cas d’étranglement.

Un sport de plus en plus féminin

Le Krav-Maga est une discipline qui a de plus en plus de succès, surtout auprès des filles, qui viennent en nombre dans un contexte de harcèlement de rue de plus en plus présent. En effet, la plupart s’inscrivent suite à une agression, sur elles ou un de leurs proches. Certaines doivent se faire violence pour pousser la porte pour la première fois, car la plaie peut ne pas être totalement refermée et elles sont souvent tétanisées pendant les premières séances. Ces femmes-là se mettent au Krav pour trouver ou retrouver confiance en elles et reprendre le dessus sur ce qu’il leur est arrivé. C’est le cas d’une femme dont la sœur a été victime d’une attaque alors qu’elle chargeait ses courses dans sa voiture. Un homme est arrivé de dos et l’a poignardée 14 fois sous les yeux de son enfant de 2 ans. Cet événement a été l’élément déclencheur qui l’a poussée à s’inscrire. Les séances d’entrainement au couteau étaient pour elle un vrai supplice, elle était incapable du moindre mouvement. Mais au fil de sa formation elle a su surmonter sa peur et passer sa ceinture orange. En revanche, pour d’autres, il s’agit d’avoir un meilleur contrôle de leurs émotions ou de se donner la chance d’avoir de bons réflexes dans le cas d’une éventuelle mauvaise rencontre. Ainsi, alors qu’en 2014 25% des élèves débutants étaient des femmes, elles constituent cette année au moins 50% des pratiquants.

KraveMaga_image1

Femme mettant en pratique les techniques du Krav-Maga

Léa Fauh

En savoir plus

Clubs de Krav Maga 94

Fédération européenne de Krav Maga

Comments are closed.