Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

Une journée d’intégration

En lisant cet article vous vous apprêtez à ouvrir un dossier classé confidentiel. Ainsi pour la sécurité des protagonistes l’ensemble de leurs noms ont été changés.

 

Jeudi 28 Septembre 2017 une matinée banale en apparence dans les locos de l’Ipsa. Les cours débutent à 8h30, chacun s’attèle à travailler ses mathématiques, sa physique ou son anglais. Cependant une atmosphère nouvelle se fait sentir dans les couloirs. Les allées et venues des étudiants en classe supérieure se multiplient. Quelque chose se trame?

 

La prise de conscience des bizuths :

 

En arrivant tout nous semble normal. Nous comptons assister à nos cours comme tout élève lambda et rentrer chez nous à 12h30. A la pause de 10h30 un événement apparait sur nos emplois du temps, un mystérieux rendez-vous donné aux étudiants de toute la promo à 14h30.

12h15, les cours s’achèvent plutôt et nous allons nous restaurer. Nous attendons ensuite sagement devant l’amphithéâtre à l’heure dite. Néanmoins l’effervescence qui nous entoure ne fait que croitre ; les professeurs sont tous regroupés près de la salle et nous sourient à chacun de nos passages et les couloirs grouillent d’élèves de 2ème et 3ème qui s’agitent autour de nous. De plus nous remarquons que leurs tenues sont inhabituelles, en effet nous notons rapidement qu’ils portent tous des joggings et des vêtements à l’effigie de leur associations. Peut-être vont-ils nous présenter leurs associations… C’est une idée mais nous restons perplexes.

 

La discrétion des anciens :

 

C’est le grand jour, les «* fresh-mens » vont commencer leur parcours initiatique visant à devenir de vrais ipsaliens. Cependant ils ne doivent se douter de rien. Pour ce faire cette après-midi a été organisée dans le plus grand des secrets ; les courses ont été faites hâtivement la veille et rangées à l’abri des regards indiscrets. Au petit matin nous sommes tous prêts, les professeurs ont été mis dans la confidence au préalable, ainsi ils libérèrent tous les élèves un peu plus tôt pour qu’ils puissent assister à la « conférence » donnée à l’amphithéâtre après manger. Il ne faut surtout pas que l’on rate notre coup ainsi « discrétion et mystère » sont les mots maîtres de la journée.

Nous avions pris nos fonctions d’élèves sans rien laissé paraitre hormis quelques que sourires pour faire douter les bizuths. Cependant quelques uns d’entre nous ont commencés à se changer en cours de matinée et à revêtir vieux habits et sweatshirts des associations ce qui à éveiller quelques soupçons. En effet pourquoi voulons-nous à tout prix protéger nos vêtements ?…

*ndlr : « fresh-men » signifie bizuths ou élèves de première année

 

Quand le top départ est donné:

 

Après le déjeuner, il est temps pour les bizuths d’entrer dans l’amphithéâtre et de combler ses presque 300 places. Suite à un bref discours donné par la maîtresse de cérémonie, Justine Ptitegoute présidente de l’association « Ipsa papier mâché », la journée d’intégration est déclarée ouverte.

 

Amphithéâtre avant qu’il s’emplisse de bizuths

 

A 14h50 le départ est donné les plus froussards ont été invités à rentré chez eux et à faire leurs devoirs dans le plus grand des sérieux. Quant aux plus vaillants il est temps pour eux de vivre la journée la plus palpitante de leur vie, un rite de passage qui marquera leurs jeunes esprits à tout jamais. Après avoir été plongé dans un sommeil profond les élèves se réveillent quelques instants plus tard dans un tout autre univers…

 

Des activités de folie dans un lieu idyllique ? :

 

Au programme, des activités physiques et intellectuelles auxquelles il nous ait rarement donné la chance de participer comme nous le relatent Lazare Garcin (bizuth) et Onette Camille (3ème année et présidente de l’association de découpage):

 

°Quels ont été les faits marquants de cette journée ?

« Que dire, après 3 mois je ne m’en remets toujours pas. Les activités proposées étaient folles et le lieu était somptueux. En effet les concours de mots croisés, de lancé de crêpes ou encore de gargarisme la tête à l’envers me resterons en mémoire toute ma vie », nous confie Lazare.

 

Mots croisés

 

°Comment avez-vous pensé à toutes ses activités ?

« A vrai dire, occuper des ados de 17-19 ans pendant tous une après-midi n’est pas une mince à faire. Ce pourquoi tous les présidents d’associations se sont regroupés pour un brainstorming géant. Au terme de ce dernier nous avons retenus les activités les plus captivantes et mémorables aux yeux de tous telles que : les mots croisés, les osselets, le concours de pliage de t-shirt, le décorticage de fiches d’impôts, ou encore le lancé de noyaux de cerise. Bien entendu le tout à été organisé dans un lieu idyllique qu’est le parking du centre commercial situé non loin de l’école pour le plus grand bonheur des bizuths », nous révèle Camille.

Représentation de l’ennui

 

 

Vous l’aurez compris la journée d’intégration ne s’est en rien déroulée comme décrit précédemment. En effet nous évoquions en début d’article, cet événement est classé confidentiel et ne peut donc en rien être dévoilé. Cependant vous êtes invités à faire appel à votre imagination pour vous représenté ce fameux jeudi 28 septembre 2017. Quant aux futurs ipsaliens une véritable journée pleine de rebondissements vous attendra pour la prochaine rentrée.

 

Alyssia Marday

Comments are closed.