Le Cygne noir 2017-2018

Le Cygne noir 2017-2018

Journal des élèves de l'IPSA Paris

ZEHST : le Concorde du futur

En 2011, lors du Salon du Bourget, près de Paris, le groupe EADS (devenu depuis Airbus Group) a dévoilé son projet d’avion supersonique, le ZEHST. Cet avion qui a une forme similaire à celle d’un Concorde pourrait atteindre Mach 4, soit plus de 4 800 km/h.

    Maquette du prototype présenté lors du Salon du Bourget 2011

Maquette du prototype présenté lors du Salon du Bourget 2011.

 Une feuille de route innovante

Le ZEHST (acronyme de Zero Emission Hyper Sonic Transportation) a été conçu dans le strict respect de cette feuille de route avec un objectif triple :

  • raccourcir le temps de vol ;
  • zéro émission de CO2 ;
  • limiter les nuisances sonores et les impacts sur l’environnement.

Ces règles pourront être respectées en partie grâce aux moteurs de l’avion. En effet, ce dernier sera équipé de trois types de moteurs différents :

  •  deux moteurs turboréacteurs qui serviront aux décollages et aux atterrissages, et seront alimentés par des biocarburants à bases d’algues ;
  •  trois moteurs fusées qui permettront d’atteindre l’altitude de croisière et équipent aujourd’hui des missiles ;
  •  deux statoréacteurs, utilisés pendant le vol de croisière et fonctionnant grâce à de l’hydrogène et à de l’oxygène, qui formeront de la vapeur d’eau en se combinant.
Zehst_Moteur

Les différents moteurs du prototype.

Pour les hommes d’affaires très pressés

Le ZEHST volera à une altitude de 32 km, ce qui permettra notamment de limiter les nuisances sonores et l’impact sur l’environnement. Il faut savoir qu’aujourd’hui les avions de ligne volent à une altitude de 10 km.

Sa capacité devrait être de 60 à 100 passagers. La clientèle visée sera surtout les hommes d’affaires ou les PDG souhaitant, par exemple, aller signer un contrat à l’autre bout du monde et revenir chez eux le jour même. En effet, on pourra aller de Paris à New York en 1 h 30 min, contre 8 h aujourd’hui, ou même proposer un Paris-Tokyo en 2 h 30 min, contre 12 h aujourd’hui.

Zehst_TempsDeVol_0

Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus rapide.

Malgré les différentes phases d’accélération durant le vol, le passager ne ressentira aucun désagrément, car les forces n’excéderont pas 1,2 g (force d’accélération gravitationnelle).

EADS prévoit un démonstrateur pour 2020, un premier vol d’essai 10 ans plus tard, pour une commercialisation en 2050. Bien après l’AerionAS2, le jet privé supersonique dont Airbus soutient le développement.

Alexandre On Sardar

Comments are closed.